Nous contacter

Devis rapide

0800 58 067

Mon Panier (0)

Gilets de sauvetage

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Comment signaler des issues de secours ? Le gilet de sauvetage est l’outil indispensable en mer : il peut sauver la vie d’une personne en l’empêchant de se noyer. Grâce au gilet de sauvetage, chaque personne peut être secourue à temps. Qu’elle sache nager ou non, une personne est susceptible de se noyer, il est donc nécessaire de mettre en place tous les moyens pour lui venir en aide et assurer sa sécurité une fois qu’elle est revenue sur la terre ferme.

13 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

Filtrer :
Matériau  
Polypropylène(7)
PVC(3)
Mousse de polyéthylène(1)
Fixation  
Murale ou sur poteau(5)
Ruban adhésif double face(4)
Prix  
moins de €20(4)
€20 - €30(5)
€60 - €70(1)
plus de €70(3)

FAQ sur les gilets de sauvetage


Que dit la réglementation sur les gilets de sauvetage ?

Depuis le naufrage du Titanic, les réglementations à suivre pour le sauvetage en mer sont devenues bien plus strictes. En effet, pour être considéré comme un gilet de sauvetage, son indice de flottabilité doit être au moins de 100 N (Newtons). Sinon il s’agit d’un gilet d’aide à la flottabilité. Les gilets de sauvetage sont régis par la norme ISO 12402.
1 Newton équivaut à 1,01 kg de force de flottabilité. Toutefois, le “poids” maintenu au dessus de la surface de l’eau dépend du poids total de la personne secourue, en sachant qu'elle peut porter des vêtements plus ou moins lourds et plus ou moins alourdis par l'eau. Il faut faire en sorte de maintenir au moins le visage de la victime hors de l’eau afin qu’elle puisse respirer, même inconsciente. En cas de besoin, pensez à vous former grâce aux formations secourisme, vous pourrez ainsi aider à sauver la vie de personnes, pensez également aux trousses de secours.

Comment choisir un gilet de sauvetage ?

Le gilet de sauvetage gonflable doit justement être choisi selon son indice de flottabilité. Plus le gilet est utilisé dans des conditions extrêmes, plus l’indice de flottabilité doit être élevé. De même, les gilets gonflables, automatiques ou manuels, permettent une bonne mobilité dans l’eau si la personne susceptible de se noyer est consciente. Le gilet doit également permettre de retourner la victime si elle est inconsciente et que ses voies respiratoires sont immergées dans l’eau. Lorsque le corps est en hypothermie, prévoyez la couverture de survie lorsque vous êtes revenus sur la terre ferme.

Comment fonctionne un gilet de sauvetage ?

Le gilet de sauvetage doit d’abord être gonflé pour bien flotter. Evident à première vue, mais il faut tout de même savoir comment le gonfler. Par exemple, le gilet de sauvetage standard est naturellement gonflé, il offre moins de confort de mouvement mais est toujours prêt à l’emploi. Nous avons également un exemple de gilet de sauvetage automatique pouvant se gonfler tout seul en cas de chute de celui qui le porte, mais peut également être gonflé de façon manuelle à l’aide d’une cartouche CO2 appropriée.

Comment mettre un gilet de sauvetage ?

Il est très facile de mettre un gilet de sauvetage. Il s’enfile d’abord en passant les bras, puis en refermant les sangles, ainsi, le corps est bien enveloppé et la tête maintenue hors de l’eau. Comme indiqué précédemment, la liberté de mouvement reste bonne avec un gilet de sauvetage gonflable. Certes, le gilet se fait sentir, mais il est indispensable en cas d’urgence, car il arrive un moment ou le corps humain n’a plus assez de force, ou bien l’eau est trop froide. Nous avons également une alternative : la bouée de sauvetage, aussi très facile à mettre pour se sauver d’une noyade. Pensez également aux lignes d’eau pour une sécurité optimale et un feu de retournement pour vous signaler dans l’obscurité.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Seton utilise des cookies. Fermer