Nous contacter

Devis rapide

0800 58 067

Mon Panier (0)

Antidérapant et nez de marche pour l'accessibilité des PMR

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Comment aménager un escalier pour les PMR ? Si vous possédez un établissement recevant du public (ERP), il est pertinent de revoir la sécurité des escaliers pour les personnes handicapées. Ils constituent une réelle source de danger pour les personnes à mobilité réduite. En effet, les personnes handicapées physiquement ou visuellement sont particulièrement vulnérables dans les escaliers. Il est donc primordial de les sécuriser pour éviter tout risque de chute ou de trébuchement à l’ensemble des visiteurs. Cela passe par des dispositifs pour améliorer l’adhérence des marches et éviter de glisser, mais aussi par l’amélioration de leur visibilité pour ne pas trébucher. C’est pourquoi Seton met à votre disposition une sélection de nez de marche antidérapants à fixer ou auto-adhésif sur chaque marche de l’escalier, ainsi que des solutions de marquage pour les contremarches, en adéquation avec l’accessibilité des PMR.

8 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

Filtrer :
Longueur  
1.5 m(1)
10 m(1)
1000 mm(1)
140 mm(1)
18 m(1)
3 m(1)
600 mm(1)
610 mm(2)
750 mm(2)
800 mm(1)
950 mm(1)
Largeur  
100mm(3)
120mm(1)
140mm(1)
150mm(3)
20mm(1)
25mm(1)
300mm(1)
50mm(2)
55mm(1)
Réflexion  
Non-réfléchissant(3)
Non(2)

FAQ - Comment sécuriser les escaliers

L’aménagement des escaliers pour les PMR comprend plusieurs éléments : l’installation de nez de marche ou bandes antidérapantes pour éviter les glissements d’une part, d’autre part le marquage des contremarches pour donner de la visibilité à l’escalier.

Quelles sont les règles relatives à l’installation des nez de marche ?

Nez de marche accessibilité handicapé

Les nez de marche doivent être présents sur chacune des marches de l’escaliers. Ils évitent les glissements possibles sur le bord des marches grâce à leur revêtement antidérapant. Leur couleur contrastée aide également les personnes avec une déficience visuelle à mieux identifier le début des marches.


Les nez de marches doivent donc répondre aux exigences suivantes :
  1. Être de couleur contrastée par rapport au reste de l’escalier
  2. Être non glissants
  3. Ne pas présenter de débord par rapport à la contremarche

Comment marquer les contremarches d’un escalier ?

contremarche escalier pmr

Il est idéal de marquer la première et la dernière contremarche de l’escalier afin d'être visuellement repérables par rapport à la marche. En effet, contraster la première et la dernière contremarche permet de mieux identifier le début et la fin de l’escalier, une nécessité pour la sécurité des déficients visuels. Toutefois, il peut être utile de contraster la totalité des contremarches afin de les rendre les plus visibles possibles.

Lorsque vos escaliers disposent d’un palier de repos (surface plate entre deux volées de marches), il est préférable de poser un marquage de contremarche sur les premières et dernières marches des deux parties de l’escalier. Ce marquage peut être adhésif ou sous forme de plaque à fixer.

Enfin, sachez que les abords d’un escalier peuvent être signalés par un dispositif d’éveil de vigilance, tel que des dalles podotactiles ou encore des clous et plots podotactiles notamment dans le sens de la descente, pour qu’un individu non-voyant ou malvoyant prenne conscience de l’approche de l’escalier.

Afin de vous proposer le meilleur service possible, Seton utilise des cookies. Fermer