Nous contacter

Devis rapide

0800 58 067

Mon Panier (0)

Condamnation mécanique

Besoin d'aide ? Besoin d'aide ? Quelles sont les étapes d'une consignation mécanique ? Lors des opérations de maintenance et de réparation sur vos équipements, vous devez vous assurer que les machines sont neutralisées pour écarter tout risque mécanique. Pour cela, il convient de suivre les procédures de consignation mécanique. La consignation de machine mécanique permet d'assurer la sécurité des salariés et d'éviter tout accident. Nous vous proposons différents systèmes de consignation mécanique qui s’adaptent à votre configuration.

21 article(s)

Filtrer Trier

Grille Liste

FAQ - Consignation mécanique

Quand et pourquoi effectuer une consignation mécanique ?

Lors d’interventions sur des machines, si les équipements ne sont pas correctement désactivés ou peuvent être remis en marche facilement, il y a un risque d’accident. Une simple mise à l’arrêt de la machine ne suffit en effet pas à être 100% en sécurité ; un autre employé pourrait relancer la machine par exemple. La consignation de machines permet d’écarter tout risque mécanique et d’éviter les accidents durant la maintenance ou la réparation en neutralisant les machines. Il faut donc veiller à effectuer la consignation de votre machine avant toute opération.

Quelles sont les étapes de la consignation mécanique?

Pour mettre en place une procédure de consignation mécanique, il est important de respecter 4 étapes :

1. La séparation

Après avoir été identifié, l’équipement de travail doit être séparé de toute source d’énergie mécanique.

2. La dissipation

La dissipation consiste à évacuer entièrement l’énergie mécanique restant dans l’équipement de travail. Cette étape consistera par exemple à détendre un ressort ou un câble métallique, attendre l’arrêt complet d’un extracteur... Lorsque la dissipation n’est pas possible ou pas suffisante pour assurer la sécurité du personnel et des intervenants, une immobilisation des éléments mécaniques doit être réalisée. Cette immobilisation s’effectue à l’aide de broches, chandelles ou autre matériel de bridage adapté.

3. La condamnation

Des Cadenas de consignation et des moraillons de cadenassage permettent d’assurer cette étape. En effet, ils interdisent toute manœuvre de l’équipement de travail et sont utiles lorsque l’intervenant ne peut pas, de tous les emplacements de travail qu’il occupe, vérifier la permanence de la séparation. Complétez cette étape par une Signalisation de condamnation afin d'informer le personnel qu'une action est en cours.

4. La vérification

Cette dernière étape consiste à vérifier l’absence de risques liés aux mouvements des machines. Elle s’effectue grâce à un contrôle visuel de la dissipation et de l’immobilisation.

Quels sont les systèmes dédiés à la condamnation mécanique?

Nos dispositifs de condamnation mécanique sont pour la plupart constitués d’un boîtier et d’un câble, plus ou moins long, qui s’adaptent à un large éventail de configurations. Pour faire votre choix, vous pouvez vous intéresser notamment aux éléments suivants :

  • matériau du système de consignation : les boîtiers sont le plus souvent fabriqués en plastique. Les câbles peuvent être en acier ou en nylon. Dans ce deuxième cas, ils peuvent alors être utilisés sur des appareils électriques, comme des disjoncteurs.
  • Longueur du câble : nos dispositifs sont munis de câbles de différentes longueurs, et des câbles supplémentaires sont souvent proposés
  • Nombre de cadenas : les dispositifs se verrouillent avec des cadenas de consignation ; veillez à vérifier que le système de consignation choisi peut accueillir suffisamment de cadenas pour que chaque équipier qui prend part à la consignation de la machine trouve sa place.
  • Dimensions des cadenas : nous indiquons également les diamètre maximal et hauteur minimale requis pour les cadenas de consignation.
Condamnations Utilisation Produits
Poignée ergonomique jusqu’à 4 cadenas
Poignée ergonomique jusqu’à 4 cadenas
Facilite le serrage du câble. Idéale pour condamner plusieurs vannes entre elles, ou déconnecter des interrupteurs
  • Boîtier ergonomique
  • Peut recevoir 4 cadenas avec hauteur maximale d’anse de 20 mm et avec un diamètre maximal de 7 mm
  • Livré avec câble de 2,44 m (câbles supplémentaires de 3,65 m en option)
Enrouleur jusqu’à 6 cadenas
Enrouleur jusqu’à 6 cadenas
Un dispositif de condamnation universel qui s’adapte aussi bien aux vannes qu’aux équipements électriques.
  • Diamètre de câble le plus fin
  • Le stockage interne du câble permet d’éviter que celui-ci ne s’emmêle. Compact il peut être rangé dans une poche.
  • Peut recevoir 6 cadenas avec une hauteur minimale d’anse de 20 mm et d’un diamètre maximal de 7mm
Câbles PRO-LOCK II jusqu’à 6 cadenas
Câbles PRO-LOCK II jusqu’à 6 cadenas
Une condamnation sécurisée puisqu’une seule clé ne peut ouvrir le dispositif.
  • Le câble peut être coupé à la longueur souhaitée
  • Dispositif léger et compact pour un transport facilité
  • Peut être condamné avec un cadenas ou un scellé pour plus de sécurité
  • Résiste aux températures de -55°C à + 55°C
  • Peut recevoir 6 cadenas avec une hauteur minimale d’anse de 20 mm et d’un diamètre maximal de 6,5 mm.

Quelles sont les étapes de la déconsignation mécanique ?

La déconsignation mécanique ne doit être réalisée qu’après s’être assuré de la fin réelle des opérations. Une analyse des risques permet de déterminer l’ordre et le contenu des opérations pour une remise en marche en toute sécurité. Il est important d’identifier les circuits pour réduire le risque d’erreur. Tout employé ayant consigné la machine peut récupérer son cadenas une fois sa tâche effectuée. Lorsque tous les cadenas ont été récupérés, la machine est déconsignée et peut être remise en marche. Evidemment, seul le chargé de consignation peut déclarer l’équipement déconsigné.

Condamnation mécanique - Comment se protéger face aux dangers mécaniques ?

Les machines peuvent causer de nombreux accidents : écrasement, coupure, matières projetées… C’est pourquoi la réglementation concernant l’utilisation des machines est très stricte. Pensez à utiliser des panneaux et pictogrammes de sécurité liés au danger des machines. Vous devez signaler les zones de consignation pour protéger le personnel et l’informer d’une procédure de consignation en cours. Ainsi, il sera averti du danger et ne tentera pas de retirer la sécurité. Des étiquettes sont à votre disposition pour identifier les risques, les zones de dangers peuvent être délimitées par des balises, et l’affichage des consignes de sécurité peut aider le personnel en cas d’accident. Enfin, vous pouvez aussi former le personnel aux premiers secours pour leur permettre d’agir en cas d’accident.